Les Orientaux ont tendance à concevoir la Chine comme une entité unique, mais le pays et sa langue sont très vastes. Ce guide concis vous aidera à comprendre si vous avez besoin d’une traduction vers le chinois simplifié ou vers le chinois traditionnel, ou bien les deux.

Le chinois n’est pas une langue mais une famille de langues

Le concept de langue chinoise est comparable au concept de famille des langues romanes. En effet, les « dialectes » actuels, qui ont évolué à partir d’un ancêtre commun, ne sont plus nécessairement compréhensibles entre eux. La grande majorité des Chinois parle le « mandarin », c’est-à-dire le dialecte prédominant qui a évolué depuis Pékin appelé « Putonghua », signifiant langue commune ou langue standard, également connu sous le nom de « Guoyu ». Il compte plus de 900 millions de locuteurs.

D’importantes communautés de langue chinoise vivent dans beaucoup d’autres endroits du monde, en particulier en Europe, en Amérique du Sud et du Nord, et à Hawaï.

Cartographie des langues chinoises

le chinois simplifié et le chinois traditionnel

Cartographie des langues chinoises

Les variétés locales de chinois parlé sont généralement classées en 7 groupes de dialectes, principalement en raison des différences d’évolution à partir du chinois médiéval :

  • Le mandarin, qui comprend le chinois standard, le dialecte de Pékin, le dialecte du Sichuan, ou encore le doungane, parlé en Asie centrale (900 millions de locuteurs)
  • Le wu, qui comprend les dialectes de Shanghai, de Suzhou et de Wenzhou (80 millions de locuteurs)
  • Le gan (50 millions de locuteurs)
  • Le xiang (37 millions de locuteurs)
  • Le min, qui comprend également le dialecte de Fuzhou, le hainanais, le hokkien, le taïwanais et le dialecte de Chaozhou (80 millions de locuteurs)
  • Le hakka (45 millions de locuteurs)
  • Le yue, qui comprend le cantonais et le dialecte de Taishan (60 millions de locuteurs)

En tout, près de 1,2 milliard de personnes (soit 16 % de la population mondiale) parle une variété de chinois en tant que langue maternelle. On trouve également un nombre important de locuteurs en Asie du sud-est, particulièrement en Malaisie, en Thaïlande, à Singapour et en Indonésie. Le chinois est une langue officielle à Singapour, où il n’est pas connu sous le nom de « Putonghua » mais de 华语, qui signifie tout simplement « chinois ». C’est également la langue officielle de Taïwan et, bien sûr, de la République Populaire de Chine. Le cantonais est l’une des langues officielles à Hong Kong et à Macao.

En Chine continentale et à Taïwan, le bilinguisme est une caractéristique courante. Par exemple, en plus du chinois standard, un Shanghaïen est susceptible de parler le dialecte de Shanghai. Mais s’il ou elle venait d’une région différente avant de s’installer à Shanghai, il ou elle parle probablement aussi le dialecte propre à sa région d’origine. Les chinois nés à Canton parlent souvent le cantonais et le chinois standard. En plus du mandarin, de nombreux Taïwanais parlent également le minnan ou bien le hakka. Taïwan est un cas particulièrement intéressant du point de vue linguistique. Les Taïwanais mélangent souvent les prononciations, les expressions et les mots du mandarin standard et d’autres langues taïwanaises. Bien que ce mélange soit considéré comme normal dans la vie quotidienne ou dans le discours informel, il ne l’est pas dans le discours formel ou dans les textes écrits.

Pourquoi y a-t-il deux systèmes d’écriture en chinois ? Que signifie « chinois simplifié » et « chinois traditionnel » ?

Pour les locuteurs natifs du cantonais, au sud-est de la Chine, à Hong Kong et à Macao, cette langue fait partie de leur identité culturelle. Le cantonais et le mandarin partagent un certain vocabulaire commun, cependant, ces deux variétés sont mutuellement incompréhensibles à cause de différences historiques en matière de prononciation, de grammaire et de lexique qui se sont développées au fil des siècles. La structure de la phrase, en particulier la place du verbe, diffère souvent entre les trois variétés.

le chinois simplifié et le chinois traditionnel

Écriture en chinois simplifié dans un hôtel de Shanghai

Une autre divergence notable entre cantonais et mandarin concerne la manière d’écrire le mot prononcé à l’oral, les deux peuvent être des verbatim consignés. Cependant, peu de locuteurs du cantonais maîtrisent réellement le vocabulaire du cantonais écrit dans son intégralité. Cela implique que la forme écrite formelle et non verbatim est assez souvent adoptée, et elle est plus proche de la forme écrite du mandarin, ce qui entraîne parfois des similitudes visuelles entre le texte cantonais et le texte mandarin, bien qu’ils se prononcent tout à fait différemment.

Le chinois moderne utilise généralement deux dialectes principaux ou deux formes d’écriture : le chinois simplifié et le chinois traditionnel. Les efforts pour faire augmenter le taux d’alphabétisation, entamés à la fin du XIXe siècle, ont conduit à la décision de la République Populaire de Chine de simplifier la langue chinoise à l’écrit afin de permettre au gros de la population d’écrire et de lire plus facilement.

C’est ainsi que sont nées les deux versions différentes du chinois écrit : le chinois traditionnel et le chinois simplifié.

À la recherche de services de traduction ? Experts en traductions en chinois

Chinois simplifié : Le nouveau système

Nous savons à présent que le chinois simplifié est une version du chinois traditionnel avec des caractères plus simples. Il présente deux différences avec le système traditionnel :

  1. il requiert moins de traits pour écrire un caractère ;
  2. il compte moins de caractères couramment utilisés (ce qui signifie que deux caractères différents s’écrivent à présent avec un même caractère).

Le chinois simplifié est le système d’écriture standard en Chine continentale. L’écriture en chinois traditionnel est l’option généralement préférée à Taïwan et à Hong Kong. Bien que la majorité de la population utilise le système d’écriture en chinois simplifié, le chinois traditionnel est de plus en plus à la mode.

La traduction vers le chinois traditionnel : à l’ancienne ?

le chinois simplifié et le chinois traditionnel

Une allée à Hong Kong

Le rejet de la deuxième vague de rationalisation en 1977 marque le début de la tendance du chinois traditionnel. En général, au premier coup d’œil, les caractères en chinois simplifié peuvent paraître moins distinctifs les uns des autres étant donné que leur forme est simplifiée. En chinois traditionnel, en revanche, les caractères se différencient davantage les uns des autres, facilitant la lisibilité. Pour les locuteurs du chinois, les caractères en chinois traditionnel apportent aussi plus d’informations sur la prononciation.

À Taïwan comme à Hong Kong, les caractères en chinois traditionnel sont fréquents dans les publicités, les slogans, les affiches, et même dans les sous-titres à la télévision. Plusieurs universités ont décidé d’enseigner en chinois traditionnel car les étudiants n’étaient pas capables de comprendre le chinois simplifié.

Que choisir, une traduction vers le chinois traditionnel ou bien vers le chinois simplifié ?

La géographie peut nous aider : Le chinois simplifié est utilisé en Chine continentale (République Populaire de Chine) et à Singapour. Si vous vous adressez à Hong Kong, Taïwan, ou à la Malaisie, vous devriez opter pour le chinois traditionnel.

Et si j’ai besoin de traduire une application vers le chinois ?

Rappelez-vous qu’il y a deux codages informatiques différents pour le chinois. Le chinois simplifié utilise le codage GB, et le chinois traditionnel, le codage Big5. Il existe des outils pour convertir du chinois simplifié vers le chinois traditionnel. Cependant, un ordinateur avec un système d’exploitation en chinois traditionnel reconnaît seulement le codage Big5 et n’affichera pas le chinois simplifié (GB).

Pangeanic Translations dispose de l’expérience et des ressources qui vous permettront de promouvoir vos produits avec succès, tant en chinois simplifié qu’en chinois traditionnel. Vous pouvez vous fier à nos vingt années d’expérience en tant qu’agence de traduction de choix de certaines des marques les plus connues au monde, et à notre équipe qualifiée pour traduire des documents et localiser des applications et des logiciels pour le marché chinois. Pangeanic Translations fournit des traductions de la plus haute qualité à des tarifs très compétitifs. Nous sommes fiers de développer des outils linguistiques pour gérer chaque tâche via l’informatique et en toute sécurité, de stocker chaque phrase traduite dans nos bases de données innovantes afin que tous vos contenus, sur toute plateforme ou canal, puisse être extrait à tout moment et sans devoir payer deux fois pour la même phrase !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *