MESURE DE QUALITÉ DE TRADUCTION J2450

La norme a été développée dans le but de maintenir « une norme consistante selon laquelle la qualité de la traduction des documents concernant la réparation automobile peut être objectivement mesurée » :

  •  indépendamment de la langue source,
  • indépendamment de la langue cible,
  • indépendamment de la façon dont la traduction a été réalisée, par ex. par une personne ou par un ordinateur.

Cette méthode est basée sur un système à points. Moins la traduction a de points, plus sa qualité est élevée.

Les erreurs sont divisées en 7 catégories et chaque catégorie est présentée de manière détaillée :

  •  Erreur de terminologie
  • Faux-sens
  • Omission
  • Erreur de structure
  • Faute d’orthographe
  • Erreur de ponctuation
  • Autre erreur

Chaque catégorie est pondérée. On considère que certaines catégories affectent davantage la qualité finale que d’autres. Par exemple, une faute d’orthographe peut valoir moins de points qu’une erreur de terminologie.

Une fois qu’une erreur est identifiée comme appartenant à une certaine catégorie, le relecteur humain décide si l’erreur est plutôt grave ou mineure. Une erreur grave est pondérée afin de valoir plus de points qu’une erreur mineure.

L’ÉVALUATION DE PANGEANIC

La norme de mesure est simple à suivre et facile à mettre en place. Elle représente une excellente étape vers la création d’une mesure objective de la qualité linguistique. De plus, elle peut être personnalisée : si vous pensez que dans une application particulière une faute d’orthographe peut être plus préjudiciable à une version traduite que l’utilisation d’un terme incorrect, vous pouvez facilement modifier la pondération.

Finalement, les résultats des mesures peuvent être utilisés pour conduire des tests de normes linguistiques de référence et servir de base à des discussions aussi bien avec les clients que les groupes de traduction.

Si votre organisation prévoit d’utiliser la norme J2450, rappelez-vous que :

La norme de mesure est publiée par SAE et pensée spécifiquement pour l’industrie des documents concernant la réparation automobile. Par conséquent, elle n’est peut-être pas la solution la plus adaptée pour évaluer les traductions où le style et/ou le ton sont d’une importance capitale.

Les résultats des révisions doivent être examinés manuellement et les comparaisons peuvent être difficiles si vous travaillez directement à partir de feuilles de calcul.

Les relecteurs utilisant la norme de mesure doivent être bien préparés. La différence entre une erreur grave et une erreur mineure doit être très claire. Les personnes effectuant l’évaluation doivent être formées afin de garantir une compréhension claire et commune.

Une fois que les points ont été attribués, il n’y a aucun repère indiquant ce qui constitue une bonne ou mauvaise note. Chez Pangeanic, nous avons effectué un test de la norme de mesure en soumettant à nos correcteurs internes et externes les traductions du même texte en quatre langues différentes. Après l’évaluation, nous nous sommes rendu compte que la seconde langue ayant obtenu le moins de points n’était pas considérée comme publiable par le correcteur. En revanche, les correcteurs des langues ayant obtenu plus de points étaient en général satisfaits de la traduction.

Vous pouvez acheter la Norme de mesure de la qualité des traductions J2450 sur le site Internet de SAE.